ANIMATION

SPECTACLE POCAHONTAS

Le chansigne en vedette pour le spectacle de fin d’année

Le spectacle de fin d’année se prépare activement au lycée collège Peyramale Saint-Joseph avec l’aide de Denis Montoya qui pratique le chansigne.

Ils sont assidus et motivés les élèves de Peyramale Saint-Joseph et n’hésitent pas à prendre sur leur temps libre pour préparer le spectacle de fin d’année entourés de Lidwine Mazzonetto et d’un intervenant extérieur qui transmet ses talents en matière de langue des signes qu’il utilise en chanson sous le joli nom de chansigne, une manière d’apporter une nouvelle variante dans un spectacle consacré à l’histoire de Pocahontas comme l’a expliqué Lidwine Mazzonetto, enseignante au lycée collège : "Les élèves qui participent vont de la sixième à la terminale. J’ai toujours tenté d’ajouter la langue des signes avec des jeunes qui savaient un peu signer et là, j’ai décidé de contacter Denis pour savoir s’il était intéressé".
C’est avec enthousiasme que ce dernier s’est lancé dans l’aventure tout aussi bénévolement que celle qui l’a sollicité comme tous les professeurs qui prennent part à la préparation de ce spectacle : "Nous travaillons les textes et ensuite l’émotion, c’est une notion importante et primordiale dans le chansigne, c’est par la que cela se passe, au-delà des signes, l’émotion transmise au cours de la chanson. Les élèves adhèrent, ça fait plaisir et comme c’est sur la base du volontariat, c’est plus détendu, plus sympa, ils aiment apprendre et sont très impliqués".

120 élèves inscrits
Une grosse machine qui n’est pas seulement un amusement, il s’agit aussi de mêler l’apprentissage au volet sympathique des répétitions de chant, danse et théâtre : "C’est vraiment toute une organisation, énormément de boulot mais tellement gratifiant, pour nous, enseignants, mais aussi pour les élèves. Un projet interculturel et terriblement d’actualité qui est d’essayer de vivre en paix pour deux peuples qui ne se connaissent pas. Nous avons même d’anciens élèves qui participent, cela apporte énormément à tous les élèves. Environ 120 élèves se sont inscrits, de tous âges, cela permet de découvrir les différents talents que l’on a ici. Nous avons un texte en commun et ensuite chacun peu apporter ses idées".

Une représentation qui devrait connaître un joli succès et qui est déjà programmé sur deux journées à la salle Padre Pio à la fin de l’année scolaire : "Nous sommes des partenaires et tout ce qui sera gagné sur ce spectacle sera reversé à la cité. Un merci particulier aussi à la ville de Lourdes qui nous prête le palais des congrès pour les répétitions et bien sûr à toutes les petites mains qui construisent les décors". Un travail acharné mais gratifiant que les jeunes vont faire passer à leur public, avec les mains et le cœur".

Article de presse publié le 16/11/2022 sur La NR

ÉDUQUER, PASSION D'ESPÉRANCE ...

Paul MALARTRE, Ancien Secrétaire Général de l'Enseignement Catholique français.